Savon au lait de jument et sels de la mer morte

Savon au lait de jument et sels de la mer morte

savon1

Maintenant que j’ai réussi à réparer ce qui était cassé sur mon blog.

Point de savon en 2011 ? Hé bien si … aujourd’hui (il était temps hein ?)

Cet été j’ai appris que mon neveu fait du psoriasis dans le pli d’un genou .. Il utilise jusque là des savons au lait d’ânesse (40%) à un prix rédhibitoire.
j’ai proposé de modifier 2 recettes pour lui créer un savon sur mesure :

lait de jument frais bio, sels de la mer morte, carthame et avocat …(mélange du savon salidou de la mer morte, et savon doux à l’avocat )

j’espère bien que ça lui conviendra.
J’ai tambouillé cet aprèm, et voilà ce qui est sorti de mon chaudron :

Savon au sels de la mer morte et lait de jument (+ de 40%)
Composition :
lait de jument frais bio pour dissoudre (en réduction) la soude.
40% Olive bio (macérat de camomille matricaire 50g de camomille matricaire bio / litre d’huile d’olive)
25% huile de Coco bio
25% d’huile de Palme bio
10% huile de Carthame bio

surgras à 10% avant la trace

à la trace :
3% (du poids de la pâte à savon) d’huile d’avocat bio
0,5% (du poids de la pâte à savon) d’infusion de camomille matricaire bio
8% (du poids de la pâte à savon) de sels de la mer morte
8% (du poids de la pâte à savon) de lait en poudre de jument bio

j’ai fait prendre des glaçons de lait de jument (à peu près la moitié de la quantité totale de lait de jument) et je l’ai mélangé au lait puis j’ai dissouts la soude, et en me servant de la chaleur résiduelle j’ai dissouts les beurres, puis ajouté les huiles et une fois la trace fine obtenue j’ai mélangé les ajouts.
Coulé dans un moule à division (le « divider » 18 trous) de Giselamanske.

j’ai hâte de découvrir ce savon dans 4 semaines…j’éditerai bien sûr pour mettre des photos 🙂

savon2

Ce savon au dessus est couleur crème, je n’ai pas réussi à tapoter secouer doucement le moule correctement pour faire remonter les bulles à la surface (près de 4kg ce qui par endroits  de petits cratères). Une fois coupé il a la couleur caractéristique du savon au lait de mammifère, un bel orangé. J’ai réduit l’apport de liquide (lait de jument frais) à la dissolution de la soude, lors de mon prochain essai, je tenterai peut être une réduction de camomille matricaire afin d’intégrer le lait de jument une fois que la saponification (première trace fine) aura été atteinte…

Voilà il suffit d’un savon pour refaire un crise de saponite aîgue… Et générer des tas d’idées à mettre en pratique prochainement.

savon3

Laisser un commentaire